Biographie

IMG_1134

Née dans le Sud de la France en 1965, Sabine Sallier est une artiste autodidacte, elle a travaillé le dessin en ateliers puis fait un passage aux Beaux-Arts. Il y a un lien intime entre ses expériences de vie et sa peinture. Guidée par sa soif de Vérité, elle choisit de fouiller sans cesse, pour porter sur le monde un regard de plus en plus tendre, bon et émerveillé en dépit de la brutalité et de la souffrance. Il ne s’agit pas de nier les barbaries, les catastrophes. Il s’agit de voir au-delà, de voir au plus profond, d’espérer et de regarder la beauté de ce monde.

 

Toujours nourrie et consolée par la beauté dans la peinture, la littérature, la musique, la danse, elle aime Turner, Cézanne, Klee, Kandinsky, Rothko, Jawlensky, Poliakoff, Tapiès, Soulages, Shitao, Ste Thérèse, R.M.Rilke, F.Cheng, C.Juliet, F.Verdier, J.Cage, P. Glass et tant d’autres. Le traité sur la peinture de Shitao l’a particulièrement marquée, ainsi que les réflexions de Kandinsky sur les relations entre le spirituel et l’art. Cette recherche guide son propre chemin.

 

Elle s’inscrit parmi les peintres singuliers, et sa peinture est une peinture de l’intime, une peinture qui explore les territoires intérieurs et cherche le reflet de la Beauté. Son travail s’appuie sur les mouvements spontanés de l’âme, sur la nature et ses éléments, sur les aspects temporels et spirituels de notre vie, sur les luttes et les joies quotidiennes. 
Elle cherche à approcher le lieu sacré, le lieu du repos, le lieu du souffle continu et universel de la vie. Ce lieu où les règles sont abolies. Ce lieu, qui est la Règle, est donc le lieu de la vérité nue.

 

Elle écrit aussi, comme un aide mémoire de ce qui la traverse … émotions, réflexions, sensations … L’écriture pour le rythme des mots, pour créer des contrastes, des images, des rencontres inattendues, pour jouer les funambules et témoigner de la fragilité de la vie.

Chaque chemin de vie est un atelier, une constante création, une succession de passages entre ombres et lumières. Chaque expérience de vie en tant que passage, est un pas plus sage, mais aussi un pas qui souvent n’est pas sage selon les règles du monde. Ne pas être sage selon les normes du monde est un pas fort sage vers soi-même. Reconnaissant qu’il n’est pas sage mais en chemin, simplement, l’artiste peut oeuvrer tel un artisan, un chercheur de Vérité, donc de Beauté. 

SDC13376

 

Au cours de ses 30 années de travail et de création, sa production a beaucoup évolué. Le choc provoqué par les deux années passées au Liban lui a fait abandonner la figuration pour passer à l’abstraction. Son travail se déploie maintenant autour de l’encre et de l’huile. L’encre a sa préférence pour la transparence, la souplesse et les surprises … Travail de funambule … Son univers s’offre comme un reflet du monde, et invite au voyage, à la contemplation silencieuse.

 

 

Son dossier artistique est téléchargeable sur le lien suivant :

Dossier de Présentation Sabine Sallier